Je suis tel que vous m'aviez défait

Ce récit autobiographique Je suis tel que vous m'avez défait est très prenant et plein d'enseignements. Il révèle une existence riche et meurtrie, et ces souffrances devraient être plus souvent révélées aux yeux de tous, notamment quand il s'agit de maladie. L'auteur arrive à placer le lecteur dans des situations souvent révoltantes, parfois émouvantes et régulièrement choquantes. On suit avec fébrilité ce parcours émaillé d'embûches ; et c'est pour toutes ces raisons que nous avons voulu accompagner Michel dans la publication de son ouvrage.

Violence familiale, agression sexuelle, harcèlement scolaire, sexe, drogue, sida, homosexualité sont les thèmes abordés sans ménagement par l'auteur pour décrire sa vie. Il ne nous épargne rien ! Ne s'épargne rien, de sa cruelle descente aux enfers. En littérature il faut boire la coupe de l'amertume jusqu'à la lie. 

Une famille pathogène. Un homme malheureux, amoureux fou d'une mère toxique, manipulatrice, perverse, culpabilisatrice par un amour passionnel et destructeur. Michel nous plonge à travers son histoire dans les cinquante dernières années.

La résilience à toute épreuve d'un homme de projets, terrassé par ses démons, il se livre par défi pour faire la paix avec lui-même, mais aussi pour apporter des réponses à ceux qui, comme lui, se sentent trop souvent seuls et désarmés. 

Ce livre ne vous lâchera qu'au point final. 

 

 

 

Blog de Michel Zaccaro