BIOGRAPHIE

Grégory Bakian, est un chanteur, auteur et producteur français, d’origine arménienne, né le 13 juillet 1986 à Marseille.

Avec une étendue vocale peu commune et une bonne maîtrise de quelques techniques d'opéra, il ne découvrira la scène qu’a l’âge de 17 ans, après avoir pratiqué le karting à un haut niveau de compétition (double finaliste de la Coupe de France, trois fois sélectionnés aux Championnats de France, Champion de Ligue…), entre 2001 et 2004.

Durant ces années, Grégory côtoie des pilotes tels que Julien Jousse, Charles Pic, Jean-Éric Vergne, Sébastian Vettel ou encore Jules Bianchi, dont il fait la connaissance en 1994 à Antibes, à l’école du karting, dirigée par Philippe Bianchi, le papa de Jules.    

Biographie

Entre chansons et accélérations, il fait son premier passage télévisé le 24 juin 2002 dans l’émission « C’est Mon Choix » présentée par Evelyne Thomas sur France 3, puis se révèlera quelques semaines plus tard pour sa première apparition sur scène lors du casting officiel M6 de « Graines de Star » à Bandol, qu’il remporte haut la voix devant plus de 5 000 personnes et non loin de 300 candidats.    

Mais la production de M6 décide à la même période, que l'émission ne sera désormais consacrée qu'aux juniors.

Il participe ce même été à plusieurs concours de chant dans le sud de la France dont il sortira vainqueur, et à l’émission télévisée « Fun TV Casting Tour » présentée par Mélanie Kah et Lauryne (Loft Story 2), avant de partir à Paris étudier le chant et l’expression scénique aux côtés de Gérald Wagner, reconnu pour ses collaborations avec Daniel Balavoine, Jean Claude Brialy, Robert Hossein ou encore Gilbert Bécaud.

Il sort son premier single « Je Vis Ma Vie » au printemps 2005, écrit et composé par Bernard di Domenico et, réalisé par André et Patrick Hampartzoumian, musiciens, arrangeurs pour Tina Arena, Jean Jacques Goldman, Céline Dion, Florent Pagny, après avoir remporté la première édition d’un festival de chansons Françaises avec une interprétation de la chanson de Jacques Brel « Amsterdam ».

Révélation de l’année de la radio France Bleu Provence, alors dirigée par Christiane Chadal et écoutée quotidiennement par quelques 250 000 auditeurs, ce premier single lui permettra de rencontrer Mischa Aznavour, le fils de Charles Aznavour, producteur musical aux éditions Raoul Breton, qui le prendra sous son aile.

Après une année de travail aux éditions Raoul Breton, temple de Trenet, Piaf, Aznavour, de rencontres avec des auteurs compositeurs et d'enregistrements, orchestrée par Mischa Aznavour, il se crée son propre répertoire pour la scène.   

Durant ces années, il étudie également le chant lyrique aux côtés de Pascal Aubert, ténor, chœurs dans l’orchestre philharmonique de Radio France, puis de Jean Pierre Blivet, professeur de renommée mondiale, qui l’admet après une audition, dans son institut supérieur International (école la plus récompensée d’Europe avec 21 prix Internationaux et 6 victoires de la musique classique).      

Au début de l'année 2007, il est l'invité principal de l'émission « C'est Mieux Le Matin » en direct sur France 3 Méditerranée et se produit le soir même en première partie de Patrick Fiori à l'espace Victor Hugo de Puget sur Argens. Peu après il sera invité par Hélène Ségara pour chanter en duo avec elle le célèbre titre « Vivo per lei » qu’elle interprétait initialement avec le ténor Italien Andrea Bocelli.  

En mars 2008, il assure la première partie du concert de Michel Fugain en Avignon devant 700 spectateurs, avant de s’offrir celles de Liane Foly et d’Hélène Ségara avec qui il partagera à nouveau un duo lors du festival « Sanary sous les étoiles » devant près de 8 000 personnes.   

Auteur d’une tournée 2010 estivale triomphale, récompensée par de nombreuses standings ovations et unanimement reconnu par la presse régionale, il crée avec des associés le label Seiya Records.

Après deux années passées à travailler, un premier single est finalisé : « Ce Qui Ne Tue Pas Nous Rend Plus Fort » est coécrit avec Thierry Sforza, parolier de Patrick Bruel et Patricia Kaas et, la musique est composée par deux pointures internationales, Peer Aström (Madonna, Britney Spears, Cyndi Lauper) et Aldo Nova (Céline Dion, Garou, Jon Bon Jovi). On y découvre l’univers de Grégory Bakian, un chanteur à voix dont les influences s’étendent de Josh Groban à Muse. Et on y entend les cordes de l’orchestre symphonique enregistré au prestigieux studio Davout par Steve Forward (Paul McCartney, Ray Charles, Stevie Wonder). Un single coréalisé par Grégory et Olivier Reine, arrangeur pour Pascal Obispo et M. Pokora. La chanson prend un sens profond lorsque l’on sait qu’elle est parrainée par Philippe Streiff, l’ancien pilote de Formule 1 devenu tétraplégique. Elle est dédiée à toutes celles et tous ceux qui se battent pour surmonter les épreuves de la vie, et rend hommage, via un clip à 200 à l’heure, aux pilotes de légende qui risquent leur vie par passion de la course automobile.

Monsieur Aznavour en personne offre une chanson inédite à Grégory, « L’Adolescence », composée sur un texte de Michel Jourdan (Frank Sinatra, Calogero, Julio Iglesias).

Pour défendre sa musique, Gregory donne son premier grand concert à Paris à l’Alhambra. À Marseille, il présente son single au Stade Vélodrome lors d’un match de ligue 1. En guise de bonus, un passage au Grand Prix de Formule 1, invité au Palais par S.A.S. Le Prince Albert II de Monaco avec Will Smith, Eva Herzigova et Michael Schumacher.

Le single, vu en télé (TV5MONDE, Direct Star, ESPN, Eurosport, etc.) et sur YouTube (100.000 vues), a été vendu à 3.000 exemplaires, tous supports confondus.

Invité à reprendre le volant les 7 et 8 septembre 2013 pour l’opération, « Star de Cœur », lors de la 71ème édition du Grand-Prix d’Albi, il remporte la course en catégorie « Fun Cup », neuf ans après son dernier départ en compétition officielle. 

En 2014, un nouvel épisode s’amorce avec « Je Prends ». Sur un piano nostalgique, Grégory Bakian donne de la voix et annonce la suite de son histoire. Une chanson qui se veut message d’amour, de tolérance, avec une plus-value mélodique amenée par les guitares symphoniques et métalliques de Michel Aymé, l’ancien guitariste de Warning également entendu sur l’album d’Era « Classics », que l’on retrouvera sur la prochaine tournée de Pascal Obispo. Le texte est finement ciselé par François Welgryn, auteur pour Pauline (« Allo Le Monde »), Céline Dion (« Les Jours Comme Ça »), Johnny Hallyday et Amel Bent. La chanson est une ode à l’amour passion, l’amour sans condition, « avec ses erreurs, les certitudes autant que les peurs ». Grégory en parle comme d’un projet qui lui tient à cœur : « Cette chanson, je la vois comme un message d’amour et de tolérance. Pour moi, elle résume toute la complexité que peuvent avoir les histoires d’amour passionnelles ».

Derrière les consoles, Olivier Reine assure les arrangements. La musique, elle, est signée Christophe Balency, collaborateur de Zucchero, Jenifer et Isabelle Boulay. « Amélie » complète le tableau avec panache. « On est retourné en studio pour des guitares additionnelles et le mix de Steve Forward », explique Grégory. « Et on a refait les prises de voix ». En tant que coréalisateur, il a très à cœur d’apporter au projet une touche mélodieuse, de faire vivre la musique et d’aller au-delà des formats variétés avec des notes puisées dans ses influences classiques qui touchent le cœur des gens. Le résultat est là, un premier EP voit le jour.

Malgré un label indépendant, Grégory parvient avec ses deux premiers singles, « Ce Qui Ne Tue Pas Nous Rend Plus Fort » et « Je Prends », à être diffusé à plusieurs reprises sur des radios telles que Chérie FM, France Info, France Bleu et régulièrement sur de très nombreuses radios indépendantes à travers la France. Invité régulier de nombreuses émissions de télévision et de radio sur IDF1, Ma Chaîne Étudiante, Motors TV, beIN SPORTS, RMC, France Bleu, il partage la scène avec de nombreux artistes, Serga Lama, Nana Mouskouri, Grégoire, Chimène Badi, Nâdiya, Merwan Rim, Yoann Fréget et, se produit à Lisbonne, Abu Dhabi, Londres, Monaco, Barcelone et 10 fois à Paris en l’espace de deux ans. Il assure également une trentaine de représentations en province. 

À l’été 2014, Grégory est l’invité de l’émission « Village Départ », sur France 3, en direct de Besançon, avec Chantal Ladesou, Emmanuel Petit, Fabien Onteniente et Magic System. Il interprète le titre, « Ce Qui Ne Tue Pas Nous Rend Plus Fort », devant 1,6 million de téléspectateurs. Ce même été, il assure avec succès quelques dates en première partie de Vincent Niclo et Patrick Sébastien.

Lors d’un Showcase au Réservoir, à Paris, le 14 octobre 2014, Grégory officialise devant les caméras de Canal + Sport et de nombreuses personnalités (Big Ali, Passi, Caroline Barclay, Katia Aznavour, William Gallas etc.) sa collaboration avec l’ancien Champion du Monde de Formule 1, le Canadien, Jacques Villeneuve. Le 29 avril 2015, un autre Champion du Monde, Emmanuel Petit, vainqueur de la Coupe du Monde 1998 avec l’Équipe de France de Football, s’associe à la carrière du chanteur.

Durant l’été 2015, Grégory est à nouveau choisi par Patrick Sébastien pour assurer quelques dates en première partie de ses spectacles. Sur chacune d’entre elles, Grégory obtient un grand succès, récompensé par les rappels du public et une standing ovation.

Grégory se produira le 29 janvier 2016 à l’Alhambra, à Paris, et sera en tournée à l’été 2016, avec un nouveau single prévu au printemps.  

Entre chanson et pop rock, entre fragilité et puissance, Grégory Bakian continue de poser ses marques.

Discographie

 

 

Récompenses

 

Lauréat du Casting Officiel M6 de « Graines de Star » en 2002.

Il remporte la 1ère édition du Festivali’s de la Chanson Française en 2004.

Révélation France Bleu Provence en 2005 avec le single « Je Vis Ma Vie »    

 

Divers

 

Depuis ses débuts sur scène en août 2002 et, fort de plus de 300 représentations, on estime à environ 310 000, le nombre de spectateurs l’ayants vu sur scène. Auteur de nombreuses premières parties avec notamment entre 2002 et 2007, celles de Julie Piétri, Eve Angéli, Gypsy Kings, François Valéry, Claude Barzotti et, plus récemment, Patrick Fiori, Liane Foly, Michel Fugain, Hélène Ségara, Amel Bent, Tina Arena, Vincent Niclo et Patrick Sébastien.        

Le 18 juin 2015, au monument dédié au Général de Gaulle, à Puteaux (Hauts-de-Seine), Grégory Bakian a interprété « Le Chant des partisans », à l’occasion de la journée nationale commémorative de l’appel historique du Général de Gaulle du 18 juin 1940. La cérémonie se déroulait en présence de nombreux élus, Madame le Maire de Puteaux, Joëlle Ceccaldi-Raynaud et, des membres de la famille du Général de Gaulle.   

 

A voir

 

 

 

 

Description

 

Nom de naissance : Grégory Bakian

Naissance : 13 juillet 1986 (29 ans), Marseille, Bouches-du-Rhône, France  

Activité principale : Chanteur, auteur, producteur

Genre musical : Variété française, Pop rock

Années actives : Depuis 2005

Label : Seiya Records

Site officiel : www.gregorybakian.com