LA PIÈCE DE THÉÂTRE L'INDIEN CHERCHE LE BRONX


ISRÆL HOROVITZ.
L'AUTEUR

Né en 1939 dans le Massachusetts, Israel Horovitz, a dix-sept ans lorsque sa première pièce est jouée à Boston. Son œuvre est arrivée en France dans les années 60. Dramaturge, mais aussi scénariste, comédien, metteur en scène et réalisateur, il est aujourd'hui l'auteur de plus de soixante-dix pièces, traduites et représentées dans une trentaine de langues. C'est le dramaturge américain vivant le plus joué en France. Crées, entre autres, à New York, par Al Pacino, L'Indien cherche le Bronx, Jill Clayburgh Sucre d'orge, Richard Dreyfuss Les Rats, Le Premier et Diane Keaton Les Sept familles, ses pièces ont été jouées en France par Laurent Terzieff L'Indien cherche le Bronx, Gérard Depardieu Clair-obscur, Daniel Gélin Dr Hero, Pierre Dux, Jane Birkin Quelque part dans cette vie, Daniel Auteuil et Loleh Bellon Le Premier...La pièce Le Baiser de la veuve y est également fréquemment jouée.
Il est notamment l'auteur du scénario Des fraises et du sang, prix du jury au Festival de Cannes en 1970, de Sunshine, prix du meilleur scénario de l'Académie Européenne du Cinéma en 2000. En 2013, il a réalisé le film My Old Lady, adapté de sa pièce, avec Kevin Klein, Maggie Smith et Kristin Scott Thomas, qui sortira prochainement en France. Comme acteur, il a joué au cinéma, à la télévision et au théâtre et a remporté de nombreux prix. Israel Horovitz a fondé son théâtre, le Gloucester Stage Company, à Gloucester, Massachusetts, et a créé le New York Playwrights Lab, laboratoire où des écrivains se rencontrent régulièrement pour lire leurs écrits en cours, et en discuter. Il entretient des rapports privilégiés avec la France, où il vient souvent pour écrire et mettre en scène ses textes. A l'occasion de son 70éme anniversaire, il a été fait Commandeur de l'Ordre des Arts et des Lettres par la France. Ses mémoires, Un New Yorkais à Paris ont récemment été publiées chez Grasset.
www.israelhorowitz.com


LA PIECE

New York, près d'une cabine téléphonique dans une rue déserte, Gupta, un indien égaré, attend. Joey et Murph, deux hommes viennent à sa rencontre et tentent de dialoguer. Très rapidement ils se rendent compte que l'indien, qui ne cesse de sourire, ne parle pourtant pas un mot d'anglais. Face à cette impossible communication, un jeu d'abord puéril, parfois drôle et émouvant, va s'installer entre ces trois exclus, un jeu où se mêlent, tour à tour : amour et haine, agressivité et tolérance.
Puis la puérilité s'efface, elle ne laisse place qu'aux insultes racistes, à la violence des mots et des actes, une violence qui s'installe progressivement dans un engrenage de plus en plus étouffant.


LA MISE EN SCENE

Un abribus dans les faubourgs de New York. La nuit tombe. C'est l'automne. Dans ce paysage désolant, Murph et Joey attendent un autobus...qui n'arrive pas. Lorsqu'un indien, vêtu d'un beau costume blanc « traditionnel » apparaît, il ne sait pas qu'il sera la cible idéale pour ces deux « bad boys » qui ont grandi sans avoir eu d'enfance, capables du pire pour échapper à leurs démons.
L'incommunicabilité entre ces trois personnages se ressent d'autant plus que cet « étranger » ne parle pas un mot d'anglais.
Ce « refuge » fait également office de cabine téléphonique. Cet élément, qui les relie au monde, est aussi très important pour le dénouement de l'histoire. Sur une scène donc presque nue, cette danse macabre évoluera jusqu'au paroxysme.
La lumière aura une prédominance d'orange et de rose au début et virera progressivement au bleu nuit.
La musique (Originale) sera le quatrième personnage et jouera un rôle important autant dans les scènes d'action,
que dans celles d'introspection. Dans cet espace vide, où tout peut arriver, les corps des acteurs prennent une grande importance, ainsi que leurs regards et leurs voix. Au fil des lectures, les personnages me sont apparus comme dans un mirage, avec toutes leurs fêlures, leurs blessures, prenant place sur une scène imaginaire, s'imposant sensiblement à moi, pour ensuite disparaître.

La direction de cette pièce, forte et d'une grande actualité, demande donc un grand sens de la mesure dans l'excès, et de l'excès dans la mesure pour permettre aux acteurs de saisir ce que l'être humain a de plus beau, mais aussi de plus sombre.


LE METTEUR EN SCENE
OSCAR SISTO

Sa formation pluridisciplinaire et son itinéraire ont permis à Oscar Sisto d'aborder plusieurs genres du spectacle vivant : théâtre, spectacle musical, récital, danse. Il a travaillé avec: C.Shwaderer, C.Moreno, L.Cruz, Pierre Reynal et Francis Huster pour la formation d'acteur, J.Kogan et P.Brook pour la mise en scène, L.Labaronne pour la danse, W.Packard et J.Worms pour l'écriture.
Il met en scène notamment : Le Suicidaire de Nicolaï Erdman, La Guerre Promise de Miguel Delibes, Le Baiser de la Femme Araignée de Manuel Puig, Le Songe d'une nuit d'Eté de William Shakespeare, Les Bonnes de Jean Genet, Le Calcul et Archiflore de Jeannine Worms, Noces de Sang de Federico Garcia Lorca, Le Rêve Argentin d'Armando Discepolo, Crime Magistral de Pascal Vrebos, Oncle Vania d'Anton Tchekhov, Thorsilve de Marie- Céline Lachaud et la revue musicale Icônes au Théatre de l'Hôtel Casino Barrière de Lille.
Il joue notamment dans Ubu Roi d'Alfred Jarry, mis en scène par Jacques Dupont, Antigone de Sophocle mis en scène par Barbara Hoffmann, Mortadela d'Alfredo Arias, Shadowgirl un long-métrage d'Isabelle Lukacie et Steven-Marc Couchouron, Les Marées Criminelles un long- métrage d'Alexandre Messina.
Il a été le professeur de Théâtre et d'Interprétation dans l'émission Star Academy sur TF1 jusqu'en 2004. Depuis 4 ans, à la demande de la production de Jamel Debbouze, il dirige une série de Master Class au Maroc pendant le Festival le « Marrakech du Rire ».
Il anime régulièrement des ateliers en Bretagne, en Corse, en Suisse et en Argentine.


L'ASSISTANT A LA MISE EN SCENE
CHRISTIAN RUBIO

Après des études supérieures, Christian Rubio soutient un mémoire sur '' l'organisation d'une manifestation grand public en plein air '', pour laquelle il obtient un agrément. Il travaille ensuite pour l'Institut de France (l'Académie Française, l'Académie des Inscriptions et des Belles-Lettres, l'Académie des Sciences, l'Académie des Beaux-arts, l'Académie des Sciences Morales et Politiques) et s'oriente dans le domaine du spectacle. Ainsi, il met en place, en collaboration '' Les Feux de Chantilly '' qui comptent parmi les plus importants festivals mondiaux (200000 spectateurs), et participe également à de nombreux films et films publicitaires et soirées évènementielles de prestige pour le compte du Domaine de Chantilly (Château, musée Condé, champ de course) et l'Institut de France. Il écrit également 7 comédies pour le théâtre, des scénarios, des chansons, des livres. Il travaille avec Henri Lazarini dans diverses pièces, notamment le '' Fantôme de l'Opéra '', '' Les Précieuses Ridicules '', avec Oscar Sisto dans '' Mes Ex et Mes Potes « sa précédente comédie, et dans '' L'indien cherche le Bronx «. Il est directeur artistique de la compagnie théâtrale '' Des Tréteaux à la Scène''. Il fut membre du jury au festival du théâtre de Chantilly.


COSTUMES
MAGALI BECART

Magali Bécart a toujours été fascinée par le vêtement à travers les âges, les légendes, les mythes... elle crée son entreprise en 2004 sous le nom des « Créations Vultus « et depuis 10 ans dessine et confectionne des tenues pour le théâtre, la scène, les clips, robes de mariées, reproductions historiques de toutes époques... Autodidacte, elle a su accroître son expérience au fil des rencontres et agrandir son monde imaginaire en donnant vie à chacune de ces créations. Elle signe les costumes de plusieurs comédies musicales, («Robin des bois» à l'Alhambra, «Dracula» au Trianon à Paris de Thierry Sforza...) pour diverses pièces de théâtres au Comédia, le Marigny, l'épée de bois à Vincennes et Paris, le Miramar à Cannes... plusieurs défilés de modes
(marraine du 3e festival Créatiss sous le haut patronage de Chanel, Lilles Grand Palais, le Carrousel du Louvres, Carsch-Haus à Düsseldorf...), clips et musiciens (Whyzdom, Cécile Corbel, Dorian Gray...).


DECORS
RODOLFO NATALE

Diplômé de la Escuela National Superior de Bellas Artes à Buenos Aires et de l'Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris, est artiste plasticien et scénographe. Ses secteurs d'activités sont nombreux : le théâtre, l'opéra, la danse, la mode et l'évènementiel. Au théâtre, il collabore avec de nombreuses personnalités comme Jorge Lavelli, Philippe Adrien, Michel Dydim, Daniel Mesguisch, Oscar Sisto , Jacques Weber. Il est nominé en 1997 aux Molières pour Kinkali d'Arnaud Bedouet, mis en scène par Philippe Adrien et, en 2007, pour Histoires d'hommes de Xavier Durringer, mise en scène par Michel Dydim. Au cinéma, il travaille entre autres, avec Agnès Varda, Bertrand Arthuys, Christian Chaudet pour Nathalie Dessay, Alain Rudaz... Dans le domaine de la danse et des scènes internationales, il collabore par des réalisations avec Maguy Marin (Les Sept Péchés capitaux à l'opéra de Lyon), Marie-ClaudePietragalla (Giselle, Opéras de Marseille et de Paris). Dans la mode, il travaille pour Cerruti, Hermès, Cartier, Christian Dior, Givenchy. Dans l'évènementiel, il réalise des scénographies pour Renault, B.M.W, Volkswagen, France Télécom, les 100 ans Michelin tournée internationale, Manifeste pour le centre Georges Pompidou, Microsoft pour Bill Gates, et récemment pour Dom Perignon / Jeff Koons. En tant qu'artiste plasticien, il participe à de nombreuses manifestations, expositions personnelles et collectives en Europe ainsi qu'aux Etats-Unis.

LES COMEDIENS

SAMY NACERI

Samy Naceri débute au cinéma en 1981 avec de petits rôles dans de nombreux films français. Il obtiendra son premier rôle d'importance dans le film Raï de Thomas Gilou en 1995 qui lui vaudra d'excellentes critiques pour son interprétation et le prix spécial, ainsi qu'une mention spéciale collective au Festival de Paris, le Léopard d'or, et une mention personnelle, le Léopard de Bronze. Sa carrière connaît un tournant décisif après sa rencontre avec le réalisateur et producteur Luc Besson qui lui confie le rôle de Daniel Morales dans Taxi. Le film atteint des sommets au box-office avec plus de 8 millions d'entrées et permet à Sami d'obtenir une nomination du meilleurs espoir aux Césars.
Sami a tourné dans près d'une quarantaine de films au cinéma et à la télévision notamment dans : L'aîné des Fercheaux, de Bernard Stora aux côtés de Jean-Paul Belmondo, La Mentale, de Manuel Boursinhac, La Repentie de Lætitia Masson aux côtés d'Isabelle Adjani, Bab el Web de Merzak Allouache. Son talent sera une nouvelle fois consacré avec Indigénes, de Rachid Bouchareb, pour lequel il reçoit la palme d'or d'Interprétation Masculine au Festival de Cannes 2006 (nomination collective). Au théâtre, il a joué dans Les Terres de Minuit, de Mounsi mise en scène par Christian Benedetti.


GREGORY DUVALL

Grégory a suivi la formation de l'acteur avec Oscar Sisto et Pascal Seguin. Sous leur direction, il joue notamment Molière Dom Juan, le Misanthrope, Euripide Le cyclope, Sartre Les mains sales, Vian Série blême, Camus L'étranger, Tennessee Williams La ménagerie de verre, La chatte sur un toit brûlant, Jeannine Worms Les ratés de l'éternité, Victor Hugo Lucrèce Borgia, Mangeront-ils et découvre les pièces d'Isræl Horovitz Le Premier, La Marelle, Le baiser de la veuve, et notamment L'indien cherche le Bronx. Pour compléter sa formation, il prend des cours de danse et de mime avec Ella Jaroszewicz. Il a joué dans « Sweet Marilyn»
L'Indien cherche le Bronx au théâtre du Trianon dirigé par Oscar Sisto dont il était également l'assistant à la mise en scène. À la radio, il a participé à plusieurs pièces dont Berlin Alexanderplat de Döblin et Marilyn, dernières séance » de Schneider pour France Culture. Il vient d'écrire sa première pièce de théâtre « Moi, soldat inconnu » relatant la vie de deux soldats durant la guerre de 14-18. Il a tourné récemment dans « Section de recherches » pour TF1 et fait une apparition au cinéma dans « Bastille Day » de James Watkins. Il jouera également dans le prochain film de Jean-Pierre Mocky au côté de Gérard Depardieu.


KARUNAKARAN

Karunakaran est né au Kerala, en Inde du Sud. Fils et petit-fils d'acteurs Kathakali, il intègre le Kalamandalam Institute of Kerala dés l'âge de 13 ans où il poursuit huit années d'études. Après l'obtention de son diplôme, il reste au Kerala durant trois ans et donne avec succès un grand nombre de représentations dans tout le pays. Puis, le Centre International de Kathakali de New Delhi l'invite en qualité d'artiste principal de la troupe et professeur de Kathakali où il reste pendant quatre années. Sa grande notoriété lui vaut d'être invité par le Centre Mandapa en 1978 à Paris où il décide de s'installer. Depuis, il présente des spectacles et anime des stages et des cours notamment avec des troupes et des écoles de théâtre dans toute la France, dans plusieurs pays d'Europe ainsi qu'en Amérique du Nord et du Sud. Il a été la première personne à présenter un spectacle de Kathakali à Tbilissi en Géorgie.
En France, il a travaillé, entre autres avec les troupes dirigées par Peter Brook pour Le Mahabharata et Mesure pour Mesure, ainsi qu'avec des acteurs du Théâtre du Soleil d'Ariane Mnouchkine. Kanunakaran a aussi joué au cinéma, au théâtre et à la télévision des rôles « classiques » ne faisant pas appel à ses compétences en Kathakali : L'Amour à Mort d'Alain Renais, Le Mari de l'Ambassadeur de François Velle, Hayavadana d'Asil Raïs et Tellement Proches d'Eric Toledano et Olivier Nakache.


Une pièce d'Israel Horovitz
Mise en scène : Oscar Sisto Assistant à la mise en scène : Christian Rubio Costumes : Magali Bécart Scénographie : Rodolfo Natale Musiques originales : Oscar Sisto Lumières : Oscar Sisto
Photos : Jean-Marie Marion
Contacts Presse / Service de Presse : Patrick Moyse 06.14.96.02.43 p_moyse@club-internet.fr
Productions Oscar Sisto 58, Avenue de Wagram, 75017 Paris
Délégué de Production : Jean-Raphael Gonnon 06.14.90.86.52 jr.adm.oscarsisto@hotmail.fr '
Relations Publiques Aart&Co – Brigitte Bel 06.80.60.82.45 brigitte.bel@aartandco.com
Assistée de Mélanie Pagliarini : 06.33.16.32.30 Communication VIP
Eliane Couprie 06.19.84.56.37 indien.bronx@gmail.com